Communities & Music in 3 films A film programme conceived and presented by: MF Kalfat
(This event has passed)

Theme:
Format:
Date:
Jun 9–15, 2015
Organized by: Institut Français d'Egypte
Venue: Institut Français d'Egypte
Address: 1 Madraset El Hokouk El Frinseya St. MOUNIRA,
Admission: Free admission
Event Language: Arabic and French
Website: www.institutfrancais-egypte.com


More details in French below

 

On Tuesday the 9th at the French Institute in Mounira, we invite you to discover two documentaries shot in West and North Africa, exploring music's capacity to build and strengthen communities: "The Goumbe of the Young Revelers", a rarely screened work by great documentary filmmaker Jean Rouch will be followed by "Seven Nigts and One Dawn", an exploration of Port-Saïd and it's workers' music.

The screening will be followed by a discussion with the director Arab Loutfi, moderated by the film critic MF Kalfat.

 

MUSIQUE & COMMUNAUTES : 3 FILMS

Un programme conçu et présenté par MF Kalfat

9 et 15 juin 2015

 

 

Mêlant fiction et documentaire, ce programme établit des correspondances entre trois communautés profondément différentes mais que rapprochent leurs luttes sociales et leur amour de la musique. Ces trois films, réalisés dans plusieurs langues par deux hommes et une femme entre la fin des années 1960 et la fin des années 1990, reviennent sur trois pays de l’Afrique de l’Est, d’Afrique du Nord et d’Europe centrale.

 

Le programme « Musique et sociétés : trois films » est proposé dans le cadre du projet « Musique et cinéma » présenté à l’Institut français d’Egypte au Caire les 9 et 15 juin 2015. Les deux projections seront suivies d’une discussion en présence de chercheurs et de réalisateurs égyptiens et libanais. 

 

« Musique et cinéma » est le fruit d’une collaboration entre « Seen Films » seenfilms.com, dont le site internet terr.so sera lancé prochainement, et le site de critique musicale ma3azef.com. A travers une série d’articles, de discussions et de projections, le programme interroge le lien qui unit ces deux arts populaires et la manière dont les films, dans leur grande diversité, abordent le thème de la musique et des musiciens.

 

 

MARDI 9 JUIN – 19h

LA GOUMBE DES JEUNES NOCEURS

  Jean Rouch ǀ France ǀ 1967 ǀ Documentaire ǀ 27’ ǀ Français
 

Les jeunes travailleurs qui émigrent d’un pays à l’autre de l’Afrique ont formé une association vouée à l’entraide et au divertissement très particulière. Ils l’ont baptisée du nom de la percussion à l’origine de leur musique et leurs danses : la goumbé.

 

Jean Rouch (1917-2004) est réalisateur et anthropologue. Fruits de longs séjours en Afrique, ses nombreux films appliquent la méthode bien connue de l’anthropologie partagée, par laquelle les sujets participent à l’élaboration du film en partageant leur opinion et  commentaires. Mêlant dans ses œuvres le documentaire à la fiction, Jean Rouch est considéré comme l’un des fondateurs du mouvement« cinéma-vérité » et un symbole de la Nouvelle vague en France.

 

Suivi de

 

SEPT NUITS ET UNE AURORE

Arab Loutfi ǀ Egypte ǀ 1998 ǀ Documentaire ǀ 50’ ǀ Arabe

 

**En présence de la réalisatrice**

 

Le film, qui emprunte son titre à un chant de résistance né dans la région de Suez au moment de la crise du canal de Suez, suit les musiciens, danseurs et chanteurs de samsamiya qui travaillent comme ouvriers et employés de bureau quand ils ne pratiquent pas leur art. Le film revient sur leur musique, leurs souvenirs et la relation qui les unit à leur ville, Port-Saïd.

 

Arab Loutfi est réalisatrice, écrivain, formatrice dans un atelier de réalisation de films, et responsable du département du Film à l’Université Américaine du Caire. Elle a fait partie du jury de nombreux festivals en Egypte et à l’étranger. Son travail artistique se concentre en partie sur la musique égyptienne aux marges des élites et de la classe moyenne, en se basant sur une distinction entre le populaire et le folklorique. Elle a commencé cette recherche à Port-Saïd avec le film présenté dans ce programme, à propos de la samsamiya. Un autre de ses films examine la diversité et les différences qui séparent les musiques de mariage en Nubie, en Haute-Egypte et dans le Sinaï. 

 

 

 

LUNDI 15 JUIN – 19h

 

GADJO DILO
Tony Gatlif ǀ Roumanie/France ǀ 1997 ǀ Fiction ǀ 113’ ǀ Rom, roumain, français sous-titré arabe

 

Le voyage initiatique d’un gadjo (non-gitan) français et d’une paysanne Rom partis sur les traces d’un chanteur populaire gitan nous font passer du choc culturel au sentiment d’altérité, au rapprochement progressif puis à l’identification avec la communauté gitane. Le film explore la musique gitane et le rôle essentiel qu’elle joue sur le plan psychologique et social. De nombreux acteurs du film sont eux-mêmes originaires de villages gitans.

 

Khaled Ahmad Youssef est un réalisateur, scénariste, monteur et photographe basé à Madrid. Il a réalisé deux courts-métrages documentaires sur la relation entre les musiciens de rue et la crise financière en Espagne. Il est également l’auteur d’une recherche non publiée qui sera adaptée en film sur la relation entre la vidéo musicale et les mouvements d’avant-garde cinématographiques dans l’expressionisme allemand dans les années 1920 jusqu’au cinéma underground américain des années 1960.